Cliquez - Glissez l'icone dans votre barre des tâches pour un accès rapide Ou cliquez ici pour l'ajouter au menu démarrer
Indre-et-Loire - Environnement

Les riverains de la LGV en ont (déjà) plein les oreilles

24/08/2017 05:46
Au sud de Chambray, les habitants de plusieurs hameaux demandent des protections phoniques renforcées autour de la nouvelle ligne à grande vitesse.

Moins de deux mois après l’ouverture du trafic, les habitants proches du tracé dénoncent les nuisances sonores de la nouvelle ligne à grande vitesse.

Longtemps, les habitants des hameaux des Barillers, l'Anguicherie ou La Californie, à Chambray, ont eu le sentiment de vivre dans un petit coin de paradis. Un « véritable havre de paix ». La campagne aux portes de la ville. « Lorsque je me suis installé ici en 1997, il y avait des champs de blé à perte de vue. On était vraiment tranquilles », raconte Maurice Moreau, domicilié à Tue-Loup.

" C'est comme un avion à réaction qui décolle "

Depuis le 2 juillet et la mise en service de la nouvelle ligne à grande vitesse (LGV) entre Tours et Bordeaux, cette tranquillité n'est plus qu'un souvenir. A intervalles réguliers, les TGV lancés à près de 270 km/h fendent l'air dans une tornade sonore qu'il est difficile d'ignorer. « C'est comme si un avion à réaction décollait sous vos fenêtres », résume Gérard Bernardi qui réside à L'Anguicherie. « La première fois, cela peut paraître anodin mais quand cela se répète souvent, cela devient insupportable. Le pire, c'est quand les vents portants sont orientés vers nos maisons », s'exaspère Marie-Thérèse Desbourdes, de Tue-Loup.
Au total, près de 150 habitations seraient touchées dans le secteur par ces nuisances sonores, selon l'Association pour la protection de Chambray (APC) elle-même adhérente au comité LGV Réaction citoyenne 37. « Nous ne sommes pas les seuls concernés. Tout au long du tracé, les gens se plaignent, le problème est général », souligne Maurice Moreau, le porte-parole de ce comité.
A Chambray, les habitants des écarts au sud de la commune avaient pressenti le danger dès les premières enquêtes publiques sur le tracé au début des années 2000. A l'époque, ils avaient demandé au maître d'œuvre Cosea d'enterrer la future ligne dans une tranchée ouverte, comme cela était déjà le cas pour l'ancienne ligne TGV. « Malheureusement, on nous a dit que c'était impossible, en évoquant la présence d'un fossé et des arguments hydrologiques », se lamente Maurice Moreau. Au final, la ligne a donc été réalisée au niveau du sol, protégée par certains endroits seulement par des merlons discontinus. « C'est très nettement insuffisant. Les murs antibruit en béton seraient beaucoup plus efficaces », estime Georgette Jaume, une habitante de La Galanderie.
A Chambray, les riverains de la LGV ont bien l'intention de se faire entendre (avec d'autres) pour obtenir des aménagements complémentaires, voire des indemnisations. « Nous ne sommes pas des hurluberlus ni des extrémistes. Nous ne sommes pas contre la LGV. Mais demandons des choses raisonnables », insiste Maurice Moreau qui ne se fait guère d'illusions : le combat sera long.

Pascal Denis

Suivez-nous sur Facebook

petites annonces Annonces immobilieres annonces automobiles annonces rencontres Annonces bonnes affaires Annonces emploi marches publics Annonces legales Avis de deces
Un plan d'investissement à 57 milliards d'euros :
LGV Tours - Bordeaux

La ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique qui reliera Paris à l’Espagne et traversera notre région ...

Immobilier et Habitat

Nos conseils pour l'achat, le financement, la construction, l'aménagement, la décoration... ainsi que tous les prix ...

Je suis l'actu - Jeunes de moins de 25 ans, à vos crayons

Vous avez moins de 25 ans, vous vous intéressez à l'actu et vous aimez dessiner. Alors, à vos crayons. Du lundi 24 ...

Présidentielle 2017

Retrouvez tous nos articles consacrés à l'élection présidentielle de 2017. Le premier tour aura lieu le 23 avril, ...

Législatives 2017

Retrouvez l'actualité des élections législatives des départements du Loir-et-Cher, d'Indre-et-Loire, de l'Indre, ...